Radio IBO, 98.5 FM

Pa gen manti nan sa!

Brooklyn Nets : un pas de plus vers les playoffs !



Par Paul Junior Prudent

À moins d’une dizaine de matches avant le début des playoffs, la bataille s’intensifie à l’Est entre 5 équipes pour 3 places disponibles dans le top 8. Detroit Pistons, Brooklyn Nets, Miami Heat, Orlando Magic et Charlotte Hornets sont dans une lutte à distance pour les 3 précieux billets restants à l’est, donnant l’accès aux playoffs. Ce samedi 30 mars 2019, Les Nets affrontaient les Celtics au Barclays Center après une longue période à l’extérieur pour un bilan de 2 victoires en 7 matches. Les hommes de Kenny Atkinson, ont profité de l’absence de Kyrie Irving (mis au repos) et d’Al Horford (qui n’a pas fait le voyage à New-York), pour remporter le match sur le score de 110-96.

Jusqu’au début de la 2e mi-temps, le match a été très disputé entre les deux équipes. Les Celtics ont remporté le premier quart-temps sur le score de 21-17. Mais les 2 équipes ont été particulièrement très maladroites aux tirs, les Nets ont terminé la période avec une moyenne de 28 % (7/25) alors que les Celtics ont fait légèrement mieux avec une moyenne de 31 % soit 6/19 aux tirs. Les Nets ont remporté le 2e quart-temps avec un écart de 5 points pour clôturer la première mi-temps du match sur le score de 49-48. DeMarre Carroll a été l’artisan de cette petite remontée des Nets avec 9 points marqués, et surtout en inscrivant tous ses tirs tentés que ce soit à 3 points, à 2 points ou sur la ligne des lancers francs. 

La 2e mi-temps du match a été une tout autre histoire pour les Nets. Les Nets ont remporté le 3e quart-temps sur le score de 33-22. Ils se sont appuyés sur leur all-star D’Angelo Russell qui a pris feu durant cette période, le meneur des Nets a été intraitable et surtout ultra agressif. Il a terminé le quart avec 20 points en moins de 8 minutes de jeu, et un excellent 8/12 aux tirs dont 4/7 à 3 points. Au total, il a été responsable de 25 des 33 points inscrits par les Nets dans ce quart-temps. Malgré divers ajustements de Brad Stevens et surtout la présence de son meilleur défenseur Marcus Smart sur le terrain, DLo en a fait voir de toutes les couleurs aux Celtics, les Nets ont même pris une avance de 19 points à un certain moment du match. 

Le quatrième quart-temps du match a été un test pour les Nets qui ont souvent tendance à laisser filer des matches largement à leur portée. Cette fois-ci, les Nets n’ont pas levé leur pied sur l’accélérateur, malgré un petit réveil des Celtics, ils ont continué à pousser et à garder les Celtics à distance jusqu’à la fin du match pour finalement décrocher une victoire ultra-importante 110 – 96. D’Angelo Russell a laissé le parquet sous les applaudissements des 17732 spectateurs présents au Barclays Center, à 1 : 27 minute de la fin du match avec un double-double : 29 points, 10 passes décisives. Les Nets restent à la 7e place à l’Est avec un bilan de 39 victoires et 38 défaites. 

Entre la 6e et la 10e place à l’est, seulement 4 matches séparent 5 équipes. Ceci dit, le moindre faux pas est fatal, la moindre victoire est vitale à environ 5 à 7 matches de la fin de la saison régulière. Les Nets doivent continuer sur cette lancée s’ils veulent conserver leur place dans le top 8, avant de recevoir Milwaukee Bucks et Toronto Raptors cette semaine. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *