Haïti-Elections : Des organisations de la société civile appellent à la poursuite du processus électoral en vue de l’institutionnalisation de la démocratie

Haïti-Elections : Des organisations de la société civile appellent à la poursuite du processus électoral en vue de l’institutionnalisation de la démocratie

La coalition d’organisations pour l’observation électorale regroupant SOFA, CNO, CONHANE, RNDDH, CE-JILAP, CARDH et POHDH appelle à la poursuite du pr

Résumé de l’actualité du vendredi 11 Aout 2017
Résumé de l’actualité du lundi 4 septembre prochain.
Haïti-Politique : Le pays a un nouveau gouvernement

La coalition d’organisations pour l’observation électorale regroupant SOFA, CNO, CONHANE, RNDDH, CE-JILAP, CARDH et POHDH appelle à la poursuite du processus électoral en vue de l’institutionnalisation de la démocratie.

Dans un communiqué rendu public le jeudi 8 juin 2017, ces organisations de la société civile croient qu’il est urgent que le conseil électoral provisoire réalise les élections indirectes afin d’établir les conseils départementaux, les Assemblées municipales et départementales chargées de dresser les listes de personnalités devant être nommées auprès des cours d’appel et des tribunaux de paix du pays selon l’article 175 de la constitution.

Ces institutions, fait remarquer la coalition, doivent participer à la gouvernance territoriale du pays et constituent des pouvoirs territoriaux dont le mandat est d’aider le gouvernement central à définir et à mettre en œuvre des politiques publiques sur l’ensemble du territoire national.

La coalition d’organisations pour l’observation électorale estime par ailleurs que le conseil électoral provisoire devrait de concert avec les organismes d’observation électoral travailler sur un document-bilan du processus électoral en mettant l’accent sur l’organisation des dernières élections et les leçons apprises.

La coalition exhorte les 3 pouvoirs a entamer dans les meilleurs délais le processus de constitution du conseil électoral permanent tout en insistant sur le fait que le choix des personnalités devant faire partie du nouvel organe électoral doit se baser sur des critères techniques de compétence, d’intégrité, de crédibilité et de fiabilité.

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0