Haïti-Justice : Guy Philipe a plaidé coupable, les sénateurs réagissent

Haïti-Justice : Guy Philipe a plaidé coupable, les sénateurs réagissent

Les sénateurs sont divisés sur le comportement que devrait avoir le sénat face à la résolution votée par le sénat le 15 mars dernier  condamnant l’arr

Haïti – Élections : 162 plaintes reçues par la Commission anti-fraude
Résumé de l’actualité du mardi 26 septembre 2017
Résumé de l’actualité du mercredi 30 aout 2017

Les sénateurs sont divisés sur le comportement que devrait avoir le sénat face à la résolution votée par le sénat le 15 mars dernier  condamnant l’arrestation suivi du transfert vers les Etats-Unis  du sénateur élu de la Grand-Anse Guy Philippe après que ce dernier  eut  plaider coupable de blanchiment d’argent lié au trafic de la drogue.

Le sénateur du Nord  Nahoon Marcellus qui s’est abstenu lors du vote  et celui du Nord-est  wanick Pierre qui  a voté en faveur de cette résolution, estiment que le sénat n’a pas à présenter des excuses à la nation  par rapport à la résolution votée par le sénat le 15 mars dernier.

Ces parlementaires proches du parti au pouvoir estiment que  chaque sénateur qui avait approuvé cette résolution avait  voté en fonction de sa compréhension du dossier.

Les sénateurs Nahoon Marcellus et  Wanick Pierre  demandent à la population  de continuer à faire confiance au sénat de la république considéré comme le dernier rempart de la démocratie.

Le sénateur de l’ouest Antonio Cheramy appelle le sénat à adresser une correspondance à l’exécutif l’invitant à  ne pas publier dans le journal officiel le moniteur cette résolution.

« Je ne suis pas surpris des aveux du sénateur élu de la Grand-Anse, Guy Philippe, sa décision est un véritable  coup dur  pour le grand corps et le département de la Grand-Anse » a déclaré le sénateur de l’Ouest Antonio Cheramy.

Pour sa part le député de Mirebalais appelle les autorités à prendre des dispositions afin de doter le pays d’institutions fortes pour éviter désormais que des citoyens comme Guy Philippe, impliqués dans des activités louches arrivent à briguer des fonctions électives.

« C’est une honte pour le conseil électoral provisoire et  les institutions appelées à  fournir des pièces  aux candidats, l’élection de Guy Philippe au poste de sénateur de la Grand-Anse » a déclaré le député de Mirebalais, Abel Descollines.

Dans l’intervalle le Réseau national de Défense  des droits Humains (RNDDH) appelle le sénat de la République à  présenter des excuses publiques à  la population  pour avoir défendu Guy Philippe, accusé de trafic de drogue et de blanchiment d’argent à travers une résolution.

Le directeur exécutif de l’organisme de défense des droits humains, Pierre Espérance qui a toujours qualifié Guy Philippe de  délinquant exhorte les autorités à prendre des mesures pour renforcer  l’institution policière et l’appareil judiciaire.

Guy Philipe après avoir plaidé coupable de blanchiment d’argent lié au trafic de la drogue risque la peine maximale de 20 ans d’emprisonnement. Sa sentence doit être prononcée à Miami le 5 juillet prochain.

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0