Haïti-Justice : Le sénateur élu de la Grand’Anse Guy Philippe arrêté par la police nationale

Haïti-Justice : Le sénateur élu de la Grand’Anse Guy Philippe arrêté par la police nationale

Le sénateur élu de la Grand’Anse sous la bannière du Consortium National des Partis Politiques, Guy Philippe a été arrêté ce jeudi 5 janvier 2017 deva

Résumé de l’actualité du mardi 25 juillet 2017
Les titres du jeudi 22 juin 2017
L’État faible. Haïti et la République Dominicaine

Le sénateur élu de la Grand’Anse sous la bannière du Consortium National des Partis Politiques, Guy Philippe a été arrêté ce jeudi 5 janvier 2017 devant les locaux de radio Scoop FM à Pétion-Ville lors d’une opération conjointe menée par les Bureaux de Lutte contre le Trafic des Stupéfiants et de Renseignement et d’Intervention et la Brigade d’Opération et d’Intervention Départementale.

L’ancien dirigeant du Front de la Libération Nationale, objet de 2 mandats d’arrêt, a été attendu par les agents de la BLTS, la BRI et la BOID devant les locaux de la station alors qu’il participait à l’émission Haïti Débat animée par Garry Pierre-Paul Charles.

Des détonations ont été entendues en onde par les auditeurs de l’émission au cours de cette intervention surprise.
Cette interpellation survient à un moment où les élus des législatives du 20 novembre recevaient leur certificat au CEP avant de prendre part a la séance en assemblée nationale devant marquer l’ouverture de la session ordinaire de l’année législative du 9 janvier prochain. guy_philippe

Rappelons que 2 opérations menées par les autorités américaines pour interpeller l’ancien homme fort ont échoué. Guy Philippe a été cité comme le principal responsable dans l’attaque armée contre le commissariat des Cayes dans la nuit du 16 au 17 mai 2016 qui a coûté la vie à un agent de l’UDMO selon un rapport du Bureau des Affaires Criminelles.

Le 17 octobre 1997 le président René Préval a signé avec l’ancienne secrétaire d’État américaine Madleine Albright un accord permettant aux États-Unis d’intervenir sur le territoire haïtien pour arrêter des individus soupçonnés d’implication dans le trafic de stupéfiants. Le 27 juin 2002 le parlement a ratifié l’accord entre la République d’Haïti et les États-Unis concernant la coopération en vue de mettre fin au trafic illicite par mer de la drogue signé le 17 octobre 1997. L’acte de ratification de l’accord a été publié dans le journal officiel le Moniteur le 25 juillet 2002. Si le sénateur élu Guy Philippe avait attendu la séance de validation des pouvoirs des nouveaux élus et de prestation de serment prévue le 9 janvier prochain qui en aurait fait un sénateur de plein droit au titre de l’article 114 de la constitution de 1987, il aurait été alors inviolable.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0