Haïti-Matthew : Cri d’alarme des victimes !

Haïti-Matthew : Cri d’alarme des victimes !

Une semaine après le passage de l’ouragan Matthew sur le pays, la misère se lit déjà sur le visage des victimes qui attentent impatiemment l’aide huma

Résumé de l’actualité du lundi 11 septembre 2017
Haïti-Éducation: L’institut des Sciences des technologies et des études avancées d’Haïti (ISTEAH) entend assurer la formation des nouveaux cadres du pays.
Résumé de l’actualité du jeudi 17 Aout 2017

Une semaine après le passage de l’ouragan Matthew sur le pays, la misère se lit déjà sur le visage des victimes qui attentent impatiemment l’aide humanitaire.

Dans la ville des Cayes, les victimes ont les nerfs à fleur de peau en constatant les convois humanitaires franchir leurs quartiers pour se rendre dans d’autres communes sinistrées du Sud, raconte le journaliste, correspondant de Radio Kiskeya, Jean Senozier Despreux. « Les victimes sont en grande difficulté dans les sections communales », a t-il déclaré.

Taverne Sovenère est originaire de la commune de Chantal, il est admis à l’hôpital Immaculée Conception des Cayes pour une fracture au dos pendant le passage de l’ouragan Matthew. « On a tout perdu. Nos maisons sont détruites, nos têtes de bétails sont emportées par les eaux de l’ouragan Matthew ».

Taverne Sovenère dénonce la lenteur des autorités pour acheminer l’aide aux victimes. « Je ne crois pas aux promesses des autorités en ce qui a trait à l’aide humanitaire. La route pour se rendre chez moi (Chantal NDLR) est dans un état lamentable. Le pont de la rivière l’Acul a été emporté par les eaux. Donc seul Dieu peut nous aider à traverser cette impasse », croit-il.

Au centre ville des Cayes notamment au Marché Relai, les commerçants et les petits détaillants sont sur place. La preuve qu’ils ont envie de se relever de cette catastrophe. Cependant, ils n’ont pas les moyens, ils sont décapitalisés. Les vents violents et les fortes pluies qui ont accompagné l’ouragan Matthew ont détruit leurs marchandises, raconte désespérément une commerçante. « Regardez mon dépôt, les marchandises sont pourries. L’ouragan a détruit mon dépôt me voilà les deux mains vides, je ne sais quoi faire », lamente-t-elle.

Pour ce qui a trait à la gestion et la coordination de l’aide destinée aux victimes, des journalistes du Sud font état de l’absence d’un plan d’intervention des autorités locales. « Personne ici ne connait le plan des autorités municipales, laisse entendre Jean Senozier Despreux. Il faut une intervention en urgence et une meilleure coordination de l’intervention de la mairie », recommande le journaliste.

Sur la route qui mène au chef-lieu du département du Sud les impacts du passage de l’ouragan Matthew sur l’environnement sont plus qu’alarmants. Des plantations ravagées, des arbres détruits par les vents, le réseau électrique endommagé. Quand elles ne sont pas complètement détruites, les maisons, les écoles et les églises allant de Aquin, Saint-Louis du sud passant par Cavaillon, elles sont grandement endommagées par la violence des vents de l’ouragan Matthew.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: