Haïti-UAS-Justice : Le sénateur élu de la Grand’ Anse Guy Philippe a plaidé coupable

Guy Philippe a plaidé coupable de blanchiment d’argent et de trafic illicite de la drogue par devant un tribunal fédéral de la Floride ce lundi 24 avril.

Guy Philippe 49 ans, risque une peine maximale de 20 ans d’emprisonnement . La sentence doit être prononcée  par le juge Altonaga à Miami le 5 juillet 2017 à 9h30 du matin.

Après avoir échappé à l’application de la loi depuis plus d’une décennie, le plaidoyer de culpabilité de Guy Philippe démontre l’engagement implacable du gouvernement des États-Unis et de nos homologues étrangers à démanteler les organisations transnationales de narcotrafic et de blanchiment d’argent“, a déclaré le procureur général adjoint Benjamin Greenberg.

De son devoir de protéger et de servir le peuple d’Haïti, Guy Philippe au lieu de cela a profite de son poste de haut gradé de la police nationale pour protéger les cargaisons de drogue et blanchir de l’argent en provenance du trafic illicite. La poursuite de ceux qui abusent de la confiance du public pour faciliter des actions criminelles reste une priorité absolue pour les États-Unis et nos alliés.

L’arrestation de Guy Philippe témoigne de la mission collective de nos agences fédérales et des unités exceptionnelles de police étrangère. La Brigade de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants, une unité de la police nationale d’Haïti est félicitée pour le travail acharné, le dévouement et l’assistance apportés à la communauté internationale en vue de l’application de la loi. Cette enquête envoie un message fort aux organisations criminelles à l’échelle mondiale, que les partenaires de l’application de la loi dans toute la région des Caraïbes ne se reposeront que lorsque ces contrevenants seront traduits en justice “.

A partir de la fin des années 1990, Guy Philippe a sciemment utilisé son poste d’agent de la police nationale de haut rang afin de protéger les cargaisons de drogues arrivant en Haïti en échange de paiements en espèces.
Guy Philippe a admis qu’entre juin 1999 et avril 2003, il a reçu entre 1,5 et 3,5 millions de dollars de pots-de-vin de trafiquants de drogue, sachant que les paiements qu’il a reçus provenaient de la vente de cocaïne à Miami et ailleurs.

Guy Philippe a également admis qu’il a partagé une partie de ces paiements avec les fonctionnaires de la Police nationale et d’autres membres du personnel de sécurité afin d’assurer leur soutien continu aux futurs transferts de drogue arrivant en Haïti. Guy Philippe a utilisé ces paiements pour acheter une résidence dans le comté de Broward, en Floride mais aussi pour soutenir sa famille aux États-Unis.

Notons que Guy Philippe 49 ans, risque une peine maximale de 20 ans d’emprisonnement. La sentence doit être prononcée  par le juge Altonaga à Miami le 5 juillet 2017 à 9h30 du matin.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*