Radio IBO, 98.5 FM

Pa gen manti nan sa!

Résumé de l’actualité du jeudi 23 mai 2019

Le sénateur de l’opposition Evalière Beauplan qualifie de provocation l’arrêté présidentiel nommant les membres du cabinet ministériel du premier ministre nommé Jean-Michel Lapin/La reconduction de 8 ministres, dont celui de la justice et de la sécurité publique, censurés dans le gouvernement de Jean-Henry Céant malgré les critiques et dénonciations sonne comme un appel à la révolte dans le pays estime le sénateur du Nord-Ouest.

Le nouveau cabinet ministériel proposé par le président Jovenel Moise est en inadéquation avec les revendications de la population qui exigent de meilleures conditions de vie selon la fusion des Sociaux démocrates haïtiens/Ce cabinet  est formé  exclusivement pour plaire au  fonds monétaire  international et  à la banque mondiale qui ont promis des prêts  au pays selon le secrétaire général de la Fusion, l’ingénieur Rosemond Pradel.

Deux bandits armés circulant à moto ont blessé par balles un parent d’élève du Cours Privé Edmé à Jacquet et emporté son sac à main. La dame qui a reçu une balle au pied a été conduite d’urgence à l’hôpital/La victime a été attaquée après avoir effectué une transaction dans une succursale de la UNIBANK en compagnie de son mari.

Le corps sans vie du commissaire de Police de Jacmel, Dominique Jacques a été retrouvé ce mercredi dans la localité de Pont Brache alors que des  habitants de la localité Dampus ont tué à l’arme blanche un présumé voleur qui avait attaqué deux écoliers dans la commune de Léogane ce jeudi/Parallèlement,  des  centaines de personnes ont manifesté  ce jeudi   dans la commune pour  dénoncer l’insécurité et les actes de violences armées.

« Les bons BRH et leur impact sur l’économie » c’est le thème abordé ce jeudi par le fondateur de Haitian Stock Exchange, l’économiste William Savary dans le cadre d’une conférence-débat à l’initiative du  Laboratoire de Sciences Economiques et Juridique de la Faculté de Droit et des Sciences Economiques/William Savary estime que l’usage des bons et obligation BRH comme instruments de la politique monétaire est inapproprié.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *