Radio IBO, 98.5 FM

Pa gen manti nan sa!

Résumé de l’actualité du lundi 22 janvier 2018

Des centaines de personnes ont investi les rues de la capitale à l’initiative de la plateforme Pitit Dessalines ce lundi 22 janvier pour manifester leur mécontentement par rapport aux déclarations racistes du Président américain Donald Trump. Deux messages ont été délivrés devant les locaux de l’ambassade des Etats-Unis à Tabarre, l’un pimenté et l’autre  complaisant.

Des militants ayant pris part à la marche ou manifestation de ce lundi ont appelé à la démission du président Jovenel Moise à la présidence du pays/ Ils dénoncent ce qu’ils appellent  le silence complice de l’administration de Jovenel Moise qui a adopté un profil bas par rapport aux déclarations racistes et xénophobes de Donald Trump.

Le principal dirigeant du parti UNIR-HAITI fait partie des responsables politiques se réclamant de l’opposition qui croient qu’une marche pacifique n’était pas nécessaire dans les conditions actuelles pour protester contre les déclarations du président américain Donald Trump/ Jean Clarens Renois admet cependant que toutes les autres formes de protestation sont possibles.

L’ancien questeur du sénat, Ricard Pierre accusé dans le scandale de corruption et détournements de matériels  au sénat a rejeté ce lundi ces accusations/ Le sénateur du Sud-est estime que sous son administration les matériels et  les biens du grand corps ont été bien gérés.

Aucun  accord n’a jusqu’ici été trouvé  entre les différents blocs politiques sur la formation des commissions permanentes depuis  l’élection du nouveau bureau dirigé par le député Gary Bodeau/ Des pourparlers se sont poursuivis  pendant le week-end écoulé entre les représentants des blocs politiques en vue d’une solution à la crise qui sévit à la chambre basse.

Le ministère de l’économie et des finances et le comité de suivi pour le financement et l’institutionnalisation des partis politiques ont procédé à la remise d’un premier lot de chèques aux partis politiques Bouclier, Renmen Ayiti, Konsyans Patriotique et MOSANO/ Dorénavant tous les partis politiques répondant aux exigences de la loi sur le financement des partis politiques recevront chaque mois un financement de l’Etat Haïtien.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *