Résumé de l’actualité du mardi 12 juillet 2018

Le secteur démocratique et populaire national, regroupant les principaux leaders de l’opposition politique, assimile à de la répression politique la d

Résumé de l’actualité du mercredi 22 novembre 2017
Vue sur la NBA
Résumé de l’actualité du  vendredi 16 novembre 2017

Le secteur démocratique et populaire national, regroupant les principaux leaders de l’opposition politique, assimile à de la répression politique la décision du parquet de Port-au-Prince de procéder à l’arrestation de 64 personnes qui seraient impliqués dans des scènes de pillages le weekend écoulé.

Le sénateur du Sud-Est Ricard Pierre accuse le parlement de maintenir le président Jovenel Moïse au pouvoir en dépit de l’aversion exprimée par la majorité de la population/Le parlement a une grande part de responsabilité dans les émeutes ayant entrainé la destruction et le pillage de plusieurs entreprises de la région métropolitaine de Port-au-Prince les 6 et 7 juillet dernier de l’avis du parlementaire.

Aucune solution à la crise actuelle, aucun compromis n’est possible avec Jovenel Moïse estime l’ancien sénateur du Nord qui appelle à l’intensification de la mobilisation contre le pouvoir exécutif à travers des concerts de casseroles et de klaxon à partir de ce soir à 10 heures.

Le Mouvement Populaire Dessalinien exige la démission du président Jovenel Moise du pouvoir. Le chef de l’état doit payer les conséquences de ses décisions de démolir plusieurs résidences à Pèlerin 5, d’augmenter le prix du carburant à la pompe qui ont conduit aux émeutes  des 6 et 7 juillet.

Le sénateur de l’Ouest, Antonio Chéramy qualifie de politique la décision du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Clamé Ocname Daméus d’apposer des scellées sur l’une de ses maisons à Pétion-Ville à l’intérieur de laquelle la justice dit avoir trouvé des objets volés lors des scènes de pillages survenus le week-end dernier/Le sénateur Antonio Chéramy juge illégale cette décision des autorités judiciaires.

La Première ministre britannique a publié ce jeudi 12 juillet les détails de sa proposition de relation commerciale avec l’UE après le Brexit. Ce projet, attendu depuis des mois par Bruxelles, vaut à Theresa May d’être sous la menace d’une révolte des brexiters au sein de son parti.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0