Radio IBO, 98.5 FM

Pa gen manti nan sa!

Résumé de l’actualité du mardi 18 juin 2019

Les sénateurs et députés de l’opposition faisant partie de la branche institutionnelle de l’opposition démocratique annoncent pour ce jeudi 20 Juin le rapport final des différentes rencontres  qu’ils ont eues avec des partis et personnalités politiques et de la société civile autour d’une proposition de sortie de crise.

Le sénateur de l’Ouest Antonio Cheramy appelle la population à la vigilance par rapport à la communauté internationale qui chercherait par tous les moyens de contrôler la transition après le départ du président Jovenel Moise alors que les mouvements pour réclamer le départ du président Jovenel Moise du pouvoir sont menés par les haïtiens.

Les  violentes manifestations réalisées cette semaine n’ont rien à voir avec la lutte contre la corruption selon le directeur de l’Office national de la migration, un allié du PHTK, Eude Lajoie qui réclame un arbitrage international à travers une commission mixte pour la tenue du procès petro Caribe.

La méfiance des acteurs politiques et de la société civile, le climat de tension qui règne à travers les rues sont quelques-unes des causes  de la non-tenue de cette énième tentative de dialogue du président Jovenel Moise  de l’avis du politologue Roudy Stanley Pen. Selon lui Jovenel Moise a deux choix : Soit il  démissionne ou il apporte une réponse claire à la population qui végète dans la misère, l’insécurité entre autres.

De nouvelles armes à feu et de stocks de munitions sont distribués à travers le pays durant les mouvements de mobilisation contre le président Jovenel Moise rapporte l’un des membres de la commission nationale de désarmement, démantèlement et réinsertion, Dorcénat Jean Rebel/Certains groupes armés qui sont en négociation avec les membres de la commission ont refusé de recevoir des armes et des munitions selon l’un des membres de la CNDDR Jean Rebel Dorcénat.

Le pays est confronté à une situation politique lamentable ajoutée à une situation économique calamiteuse susceptible de déboucher sur une situation explosive, de l’avis de l’économiste, Enomy Germain/Selon lui la situation macroéconomique délicate décrite par le ministre de l’économie et des finances était prévisible tenant compte du manque à gagner de 35% des prévisions qui avoisinent 16 milliards de gourdes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *