Radio IBO, 98.5 FM

Pa gen manti nan sa!

Résumé de l’actualité du mercredi 17 juillet 2019

Le député de Grand-Goave Jean Marcel Lumérant estime  que la décision de la BRH d’injecter 10 millions de dollars sur le marché des Changes ne peut en aucun cas stabiliser le taux de change/Cette décision  selon le parlementaire  ne profitera qu’aux hommes d’affaires.

L’économiste Enomy Germain juge insignifiante la décision de la BRH d’injecter 10 millions de dollars américains dans l’économie pour essayer de stabiliser le taux de change/Cette intervention, qui s’inscrit dans le très court terme, n’aura d’impact que pendant quelques jours sur un marché prévoit le spécialiste en économie du développement.

Des petits commerçants du marché de la  Croix des Bossalles ont étalé leurs produits sur la place d’Italie au bicentenaire afin de se mettre à l’abri de la fureur des gangs armés qui contrôlent le centre ville de Port-au-Prince/Ces commerçants qui vendent de la viande en majorité critiquent les autorités gouvernementales qui ont livré  le centre ville aux Bandits armés qui terrorisent vendeurs et acheteurs à longueur de journée.

L’ex président de la commission affaires sociales et du travail à la chambre des députés dénonce le manque de volonté des autorités judiciaires et policières pour contrer les actions des bandits qui contrôlent le centre ville de Port-au-Prince. Le député de Grand-Goave  encourage   les commerçants à  prendre possession des locaux du parlement afin qu’ils puissent écouler leurs produits et remplacer du coup la 50e législature qui dit-il a failli à sa mission

Le Réseau national des plaignants Petro Caribe et l’ensemble des Organisations politiques de l’opposition annoncent un sit-in demain jeudi devant le local du palais de justice de Port-au-Prince pour continuer d’exiger que le juge d’instruction Ramoncite Accimé se déporter du dossier petrocaribe.

L’Office de la Protection du Citoyen et de la Citoyenne s’est saisi du dossier de la mort mystérieuse d’une femme enceinte hospitalisée à l’OFATMA. / Des enquêteurs du service de protection sociale de l’OPC sont déployés sur le terrain pour réaliser une enquête de proximité précise le protecteur Renand Hédouville.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *